Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 12:47

Nous sommes au regret de vous annoncer la fin de la diffusion du Rapport Fulcanelli.

 

En effet, suite à la décision de l'auteur, la publication sous la forme très critiquée par la suite, de cette brochure, les exemplaires en notre possession lui ont été restitués.

 

Sa décision nous engage seulement à faire parvenir uniquement à ceux qui ont payé,ou réservé l'ouvrage en question, et dont la liste a été dressée en collaboration avec  l'auteur.

 

Veuillez donc, seulement dans ce dernier cas, nous faire parvenir un message avec vos coordonnées postales complètes et actualisées si besoin est, et donner la date où le paiement est intervenu, ainsi que la modalité du payement (paypal  plus que probablement).

 

Un second inconvénient est qu'en décembre 2013, le compte paypal a été bloqué par suite d'une intrusion extérieure et d'une tentative de retraits de fond poar une personne inconnue. Plainte a été portée. Si quelqu'un a payé (je crois une ou deux personnes) dans ce mois dernier, qu'il fasse l'essai de retirer les 25 euros en guise de remboursement.

 

Je continue donc le dialogue avec ceux qui sont toujours dans l'attente de la brochure. 

Surtout, qu'ils laissent par le biais de la messagerie (contact) ci-dessous, une adresse email pour les recontacter et vérifier de la bonne fin du suivi.

 

Que tous ceux qui attendent et ont attendu dernièrement le rapport sachent qu'ils seront livrés.

 

Merci à tous. Ce blog est fermé pour tout le reste. 



Published by Filostène
commenter cet article
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 11:02

Voici quelques précisions relatives au Rapport Fulcanelli

 

Madame Genevieve Dubois nous prie tout d'abord de souligner  plusieurs choses, issues de sa lecture du Rapport :

Premièrement, qu'en page 17 du Rapport, dans son paragraphe en bas de page, dont voici le texte in extenso  :

" D'après les témoignages de l'entourage de Schwaller collectés par Madame Dubois, le philosophe et praticien Schwaller se serait exprimé ainsi à propos de la sortie du Mystère des Cathédrales : " Fulcanelli m'a eu pour mes idées, il m'a eu  ; enfin, c'était écrit." Madame Dubois précise que Schwaller appelait toujours Champagne : Fulcanelli."

Fulcanelli dévoilé page 125.

 

Madame Dubois tient à préciser qu'il s'agit du témoignage d'André Vandenbroeck, témoignage qui a permis à Madame Dubois d'apporter nombre de précisions sur les rapports entre Jean Julien Champagne et René Schwaller de Lubicz. Et notamment, leurs travaux communs sur les couleurs des vitraux de Notre Dame de Chartres notamment.

Comme le Rapport concorde sur ce point, Madame Dubois nous demandait comment l'auteur pouvait être au courant de ce fait. (celui rappelé dans la citation de la page 17)

La réponse est dans notre livre Fulcanelli exhumé, page 56 - 57 en bas de page 56 et début de la suivante qui dit ceci :

" Nous savons aujourd'hui que Coton-Alvart n voulait pas reconnaître qu'il y eut d'autres Fulcanellis que Champagne déguisé en Adepte, tandis que Canseliet, d'autre part, n'admit pas que l'on parle de son Maître qu'en termes de respect. Alors même que Coton-Alvart affirmait avoir vu le manuscrit ou les notes (les deux versions existent) du mystère des cathédrales chez son Maître Pierre Dujols. "

Comme l'auteur du rapport nous cite, et même abondamment, qu'il semble avoir lu attentivement et l'ouvrage de Madame Dubois et le nôtre (il est à remarquer qu'il ne cite que le Fulcanelli exhumé et pas le second Filostène pourtant paru en 2012 : De Vulcain Solaire à Fulcanelli qui n'est ni cité, ni repris en références de fin de Rapport), je présume qu'il a tiré cette information de la lecture de notre premier livre.

 

Enfin Madame Dubois nous signale aussi qu'il lui a été déplaisant de lire le paragraphe suivant page 16 :

" Nous ignorons le degré d'implication de cette Dame par rapport à la Franc-Maçonnerie, mais elle semble particulièrement à l'aise sur ce terrain."

Elle nous précise qu'elle n'est ni affiliée à la Franc-Maçonnerie, ni à aucun courant collectif, mais Philosophe en Hermès, comme le furent ses Maîtres et amis, Henri Coton-Alvart et Pierre Dujols.

Dont acte.

Selon notre lecture de ce Rapport, cette phrase pourrait être la conséquence du fait que ce fut Robert Ambelain qui a été le premier à écrire en 1962, dans le Dossier Fulcanelli paru dans la revue de la Tour Saint Jacques, en remettant en cause l'identité de Fulcanelli présentée et défendue par Eugène Canseliet et soutenant qu'il ne s'agissait que du seul Jean-Julien Champagne.

Comme le livre de Madame Dubois apporte un complément d'information qui va partiellement dans ce sens, et reprend certains arguments d'Ambelain, peut être l'auteur a t'il établi un lien entre Robert Ambelain Franc-Maçon notoire, avec l'éditrice du Mercure Dauphinois.

En publiant ce démenti et ces précisions, nous espérons avoir traduit et non trahi la pensée de Madame Dubois.

Le blog d'ARCHER quant à lui, fidèle à sa mission d'informations générales sur tout ce qui vibre au nom de l'Alchimie, a aussi répercuté cette publication.

Selon son récent article sur le Rapport Fulcanelli, Filostène ou plutôt Philippe Buchelot serait le " marionnettiste " dudit écrit.

Comme l'ambiance semble se crisper à propos de cette publication, nous dirons simplement, que si nous avions eu en nos mains ces éléments de preuve concernant les droits d'auteur de l'éditeur et libraire Jean Schemitt, nous ne nous serions pas fait faute de les publier soit dans un des deux livres de Filostène, soit ici même sur ce blog.

Comme nous l'avons fait depuis 3 ans. Après une période de silence, le blog Filostène publiera avant la fin de l'année des éléments relatifs aux allégations que nous avons écrites au sujet de la famille de Mathieu de Lesseps et publierons, parce que nous l'avons promis à quelqu'un, ce qui concerne les éléments relatifs aux F.C.H.

Si Dieu nous porte vie d'ici à ce moment.

 


 


 

 



Published by Filostène - dans symbolisme hermétisme
commenter cet article
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 15:03

Je porte à votre connaissance que le Rapport Fulcanelli sera expédié à partir du mardi 30 juillet prochain.

 

Effectivement, et je m'en excuse auprès de ceux d'entre vous qui ont déjà payé cette livraison depuis un certain temps, je suis dans l'impossibilité de me rendre à la Poste dans les heures d'ouverture.

Je développe et finalise tout ce mois de juillet un brevet portant sur l'application de ferments biochimiques pour une application de mini station d'épuration et de traitement des eaux usées à l'échelle d'un ou plusieurs ménages.

Comme mon travail commence avant 9 h du matin et demande un suivi et une surveillance en labo jusqu'aux alentours de 18 / 19 heures, je suis donc dans l'embarras par rapport aux personnes qui ont commandé le Rapport.

 

Que tous ceux qui ont payé se rassurent : je tiens une liste stricte des paiements et des adresses d'expédition.

Tout le monde recevra le rapport début août.

 

Soyez d'avance remercié pour votre compréhension.

 

Ceux qui commandent actuellement patienteront donc moins longtemps.

 

Bien qu'il est difficile de parler de la vie privée ou professionnelle sur un blog, ici en l'occurence, je n'ai pas le choix, afin d'éviter de passer pour un homme sans parole.

 

Bien à vous tous.

 

PS : ce rapport est vraiment capital pour avancer dans la compréhension du rôle des protagonistes de l'énigme du grand alchimiste du XXème siècle.

 

 

Published by Filostène - dans symbolisme hermétisme
commenter cet article
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 14:40

Bonjour amis lecteurs,

 

les personnes intéressées par le Rapport Fulcanelli peuvent soit :

 

payer directement par PAYPAL à l'adresse suivante :

 

fb164804@skynet.be  

 

le montant de 25 euros frais d'envoi compris (le prix de la brochure de 45 pages est de 18 euros).

 

N'oubliez pas que le document sera envoyé à l'adresse conjointe au compte PAYPAL. Si vous désirez que la brochure soit expédiée en un autre endroit, veuillez laisser un message dans la zone de texte libre qui accompagne le règlement.

Ou de prendre contact avec Filostène en cas de paiement sur compte bancaire.

Merci de votre compréhension.

 

Compter une semaine pour obtenir la brochure (pour la France) et un peu plus pour les autres pays. 

 


Published by Filostène - dans symbolisme hermétisme
commenter cet article
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 14:57

 

      Registre des droits d'auteurs de l'éditeur Jean Schemit ( 1916 - 1938 )

      schemit droits auteur-copie-2

 

Nous portons à votre connaissance la publication d'un " Rapport Fulcanelli " daté de mai 2013.

 

Ce rapport a pour principal intérêt de donner en exclusivité un extrait d'un ancien registre des droits d'auteur de l'ancien libraire et éditeur Jean Schemit.

 

Il a été rédigé par un universitaire du sud de la France qui estimait nécessaire de clarifier les données, suite à la multiplication des écrits diffusés depuis une décennie sur ce sujet.

 

Le Rapport est aussi basé sur le témoignage d'un quasi centenaire qui a travaillé chez Schemit pendant une grande partie de la décennie 1930. Par ce fait, il croisé Eugène Canseliet qui passait prendre possession de sa part dans les droits des 2 Fulcanelli de la première édition.

Ainsi, par cette borchure A4 de 45 pages, nous avons les documents qui ont réglé le partage des droits de cette première édition des deux Fulcanelli.

Il inutile de préciser que le rapporteur (qui ne se nomme pas selon la volonté du milieu qui ne veut pas de publicité !) est totalement indépendant du milieu ésotérique.

 

J'ai été mis au courant de cette brochure et en ai pris les exemplaires afin de diffuser ce document parmi les connaisseurs que sont les lecteurs de ce blog aujourd'hui inactif.

 

Il suffit de prendre contact, je vous donnerai la marche à suivre pour commander en toute sécurité.

 

Merci de votre attentive lecture et bonne journée.

Published by Filostène - dans symbolisme hermétisme
commenter cet article
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 11:54

Etoile_des_neiges.jpg

 

 

 

 

J'ai le plaisir de vous annoncer la création et la mise en lignes d'articles consacrés à l'écosynchronicité ou philosophie de vie intérieure et créatrice.

Du Ciel et de ses symboles en nous.

 

Le lien avec une partie des travaux en psychologie analytique de Carl Gustav Jung - synchronocités, processus global d'inviduation - est explicite dans le choix de la dénomination.

La vision dynamique du moment de naissance, biologique et psychique est le point de départ à une enquête approfondie.

 

Mais, il s'agit aussi d'une philosophie sans gourou, qui se vit en interaction pratique sous la forme de travail en binôme.


L'ésotérisme n'est évidemment pas absent, mais prend peu à peu place dans la découverte philosophique, lorsque l'on se rend compte que derrière la forêt de nos symboles conscients ou inconscients, il y a une correspondance certaine avec les grandes cosmogonies (Héliopolitaine en particulier, mais d'autres aussi).

Le cheminement de l'initiation qu'elle soit de type alchimique, ou simplement spirituelle, peuvent nous aider au quotidien à faire la part du ciel diurne ou nocturne, de nos étapes de vie, de ce qu'est en réalité pour chacun d'entre nous le fameux libre-arbitre !

A découvrir par le lien suivant :

http://eco-synchronicite-philosophie.overblog.com/

 

Merci de votre attention.

 

Autrefois Filostène


 

 

 

Published by Filostène - dans symbolisme hermétisme
commenter cet article
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 10:15

Filostène vous remercie pour avoir partagé avec lui pendant maintenant  trois ans et demi, les discussions relatives à l'alchimie, aux alchimistes contemporains et à la culture réellement ésotérique, celle dont le fondement est la perception d'un monde structuré à partir des forces latentes de l'Univers.

 

Nous ne dirons pas assez merci à ceux qui nous ont encouragé, compris, aidé aussi, les éditeurs (Mr Goasguen et Madame Dubois) qui nous ont écouté, supporté durant ces mois qui tournaient autour du colloque du Pradet l'an dernier.

 

Nous clôturons notre blog qui a été une expérience très enrichissante. Cependant le silence convient mieux aux alchimistes que la publicité et l'épuisante controverse qui se perpétue autour des mêmes noeuds gordiens.

 

Si d'aventure nous nous exprimons encore, ici ou là, ce ne sera plus sous ce nom composé (Filostène) qui a été l'enveloppe de l'expression de nos deux prédécesseurs matérialisée par mes propos. 

 

Les deux livres publiés seront un jour relus sous un jour moins polémique, les éléments qu'ils contiennent nécessitant de plus amples développements. Nous sommes conscients que s'exprimer valablement sur l'alchimie consiste souvent à prendre le risque de rester incompréhensible. Les traités alchimiques de tous les temps partagent ces caractéristiques.

 

Pour tous les aspects touchant à l'identité de Fulcanelli, les hommes voire les femmes, qui ont entouré le grand alchimiste, nous donnerons à Walter Grosse ce qui nous est encore parvenu depuis peu. Il recueille ainsi l'héritage des données relatives à la vérité qu'il a fait connaître au monde entier.

 

Notre mission publique concernant l'alchimie est donc achevée par ces lignes.

 

Encore merci à tous et bons travaux, bonnes études, bonnes recherches.

 

 

Ph.B. 

Published by Filostène - dans symbolisme hermétisme
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 05:49

Du " décrassage " des métaux et minéraux par voie humide.

 

A votre question, Pierre, il y a évidemment deux types de réponse possibles.

 

Le premier, le plus convenu, le plus simplement "scientifique" est la possibilité rationnelle d'enlever les substances hétérogènes, provenant de l'environnement minier duquel est extrait le métal ou le minerai à traiter.

 

Il s'agit alors d'éliminer la gangue de substances minérales qui n'apportent rien puisque l'objectif visé est le "dégagement"  du métal ou du minéral, de façon à l'obtenir isolément, d'obtenir le métal dit par la science : " pur ".

 

Donc, le travail est souvent par voie sèche, de façon très aérée, de chauffer l'échantillon à traiter, en laissant tout d'abord s'échapper les vapeurs toxiques, en augementant graduellement la température. La liquation obtenue, on peut par décantation, obtenir les poussières inutiles, et retirer à chaud, un premier liquide de métal. Il faudra reprendre plusieurs fois l'opération afin de séparer mécaniquement le métal ou minéral à obtenir.....

 

Cette simple micro métallurgie est décrite dans tous les traités anciens qui traitaient des premières opérations de nettoyage des subtances minérales.

 

Mais, d'évidence, en alchimie, il s'agit d'autre chose.

 

Décrasser, est réellement en Alchimie, couper la TÊTE au DRAGON, qui permet un autre type de séparation.

 

O  CRAS en grec, signifie, la TÊTE, le sommet, la CRËTE.  

 

S'il s'agit de la voie humide, il faut écrêter un COQ !  Et s'agit-il alors d'une action mécanique aussi, il se peut bien que récolter la crête peut s'avérer riche d'enseignements.  

 

Dans le petit livre, " De vULCAIN SOLAIRE A FULCANELLI"  page 230 en bas de page, nous parlons des eaux et y faisons la distinction en Eaux de cinq types différents. 

 

" La cinquième eau est une eau de nature double : c'est le Mercure double : c'est le Mercure souterrain, le Mercure qui engendre métaux et minéraux, se raréfie en roches, se solidifie en toutes les substances du "règne" minéral. Cette "eau" est encore relativement mobilisable (vivifiable aussi en conséquence) dans le métal et certains minéraux, elle devient de plus en plus pauvre en échanges en s'éloignant des minerais et devient complètement sèche dans toutes les formes de roches terrestres.  C'est le champ des  "crottes " des Anciens !  Le  "défécatoire"  général, mais aussi la couche la plus consistante de notre planète. Il s'agit d'un excès de soufre impur, mélange de vrai soufre caché avec le  soufre vulgaire avec des tonnes de poussières qui sont les matières inertes et pauvres, mais pas  pour autant méprisables de ce fait."

 

Pour revenir à la nécessaire séparation dont le but est l'écrêtage du COQ, dans le même livre, en page 220 nous citons Raymond LULLE et  son Testamentum à propos de la nature de notre  Pierre :

 

" Ne comprends cependant pas, Fils de vérité, que la substance de notre pierre soit variée ou diverse. Elle n'a qu'une seule substance naturelle, entièrement convertie, transmutant la nature froide avant qu'on n'en fasse rien, et jusqu'à ce qu'elle désire se transmuter en la qualité d'un autre élément."

 

Quoique nous utilisions cette citation à propos d'un terme grec EROTYLOS, désignant la possibilité du Feu Secret chez ZOZIME, nous pouvons aussi appliquer notre réflexion sur ce passage de LULLE, dans le sens du décrassage.

 

En effet, puisqu'en voie humide, il est rare que l'on travaille à l'air libre sans perdre le bénéfice de l'opération, et puisque le but réitéré des opérations est une séparation des constituants naturels de la Pierre en gestation, il faut donc obtenir un décrassage par une série de petites manipulations successives visant l'écrêtage et dont le bénéfice sera d'aller vers un meilleur MERCURE.

 

Le travail humide est toujours une cuisson suivie de séparations mécaniques à froid, et dont le traitement consécutif fait apparaître un  changement de comportement ici désigné par LULLE par  " transmuter en la qualité d'un autre élément ".

 

Plus clairement, chauffe progressive dont il faut déterminer le gradient le plus élévé, un SIGNAL sonore étant le moyen de se repérer, laisser refroidir, séparer à froid, crête et corps tranché, reprendre la même opération et voir par exemple l'EAU devenir FEU, ou celui-ci s'épaissir en TERRE.

 

Basile VALENTIN parle de ses deux VENTS..... NOTUS et VOLTURNUS, dans ses 12 clefs.  A quel moment peut-on obtenir de voir l'eau se muer en tempête sonore, et est-ce que le matras utilisé tiendra le choc des pressions répétées ?

 

Ce sont autant de questions passionnantes qui font les délices (et les cauchemars aussi ! ) de l'apprenant.....

 

Seule substance, le MERCURE est un COQ VIF, oui, mais dont il faut soigneusement distinguer la CRËTE et donc la récolter en DECRASSANT, en détournant la tête, par le procédé simple de la nature.

 

Tout ceci n'est pas sans analogie avec la tête morte du traitement classique de l'antimoine, mais, l'opération ne se fait pas au creuset, voie par laquelle la perte de matière est assez conséquente, contrairement à la voie en ballon, où les pertes sont minimes, si l'on s'avère prudent.

 

Mais, tout le décrassage chimique dépend du taux de gangue, de la qualité initiale des échantillons à traiter, et du choix même de votre matière initiale.

 

A ce dernier sujet, rappelons qu'il existe de nombreux points de départ à l'oeuvre qui peut raisonnablement ouvrir l'espoir d'évolution vers la Pierre.

 

Si l'on s'en tient aux matières minérales et métalliques, et nous n'ignorons pas qu'il peut y avoir un chemin par la décomposition de substrats végétaux, il y a nette démarcation entre la voie des frères du Mercure  (cinabre, stibine, réalgar, marcassites) et galène, fer et or. Sur le traitement de ce dernier, voir aussi notre éclaircissement dans le même livre sur le " procédé " de Philalète pour faire de l'or vulgaire un or vivifiable et donc, le chemin vers l'Or des Sages. Ce dernier est la seule et unique voie pour obtenir le Vrai Or potable. Sinon,  "casse-gueule assuré " et transfert rapide aux urgences....

 

Bien à vous,

 

ce matin, le ciel est limpide à Bruxelles, et Vénus, précède le lever de soleil sous un angle de 43 °, Jupiter, plus haut est quasi stationnaire un peu à l'ouest d'Aldébaran, étoile alpha du Taureau.

 

 

 

Published by Filostène
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 15:39

Nous avons le plaisir de partager avec vous  photos prises fin mars 2012 de la magnifique maison de Pierre Dujols, heureusement intacte et très bien entretenue, qui abrita la famille durant les deux premières décennies du vingtième siècle.

 

Et nous dédions spécialement ces trois photos, à la Dame du Dauphiné en guise d'hommage et de remerciements.

 

 


 

Paris 21 24 03 2012 015

 

 

 

 

 

 

 

 

Paris 21 24 03 2012 016

 

 

 

Paris 21 24 03 2012 017

Published by Filostène - dans symbolisme hermétisme
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 15:00

De Fulcanelli à l'Ombre de la Barque Solaire, aurait pu être le titre de l'ouvrage aujourd'hui paru et disponible chez l'éditeur (Editions de la Pierre Philosophale).

 

Aurait pû mais ne l'a pas été. De quelle ombre s'agit-il et de quelle "tour en bateau" avons-nous eu l'intention de faire parcourir le lecteur ?

 

Comme il s'agit de livre d'alchimie, il faut s'attendre à quelques difficultés de parcours ! 

Comme il s'agit d'alchimie, le Ciel et la Terre doivent se correspondre pour accoucher d'une certaine fertilité : ce ne sont pas les générations d'Egyptiens d'avant le barrage d'Assouan qui me contrediront !

 

L'ombre de la fameuse barque est la même, ou est de même nature, que celle qui est accentuée (je parle ici de l'ombre sculptée) dans toutes les statues situées en élévation dans les parties hautes des cathédrales, gothiques, notamment. 

Ce détail de l'accentuation nous a été confié de la bouche même d'un restaurateur en sculpture à l'oeuvre dans la très célèbre Notre Dame de Paris.

"En accentuant l'ombre des naseaux des gargouilles, celles-ci apparaissent d'en bas comme beaucoup plus lisibles, que si on ne donnait à ces détails qu'une proportion correcte, vue de tout près." 

C'est sur ce détail que nous nous sommes basé pour le point de départ de notre " survol " et " parcours " en barque solaire.

Tire du rayon son ombre, est-il indiqué chez Limojon de Saint-Didier.

Car la contemplation directe n'est pas donnée à l'oeil humain. D'où l'aveugement du lecteur, qui prend nos paroles pour des propos décousus.....

La perspective que nous voulions donner dans ce livre est la suivante.

Fulcanelli est un phare sur le chemin du chercheur en alchimie. 

Mais il a privilégié une forme de cheminement. Ce cheminement est dénommé voie sèche par son disciple. Les textes auxquels Fulcanelli réfère majoritairement vont dans le sens de cette pratique. Le noeud adamique résume tout son parcours. 

Ce parcours est un des plus difficiles et des moins balisés du Grand Oeuvre alchimique. Il demande une telle force de caractère que nous sommes fondés à penser que peu le réaliseront encore dans les temps à venir.

Le " vieux forgeron " qui peut " strier " le Fer (attention à la sélection du matériau de base) et qui peut lui donner le coup fatal pour le faire " rompre " son triple lien (d'abord électro magnétique ensuite ....) est un être d'exception.

Dans notre livre nous avons évoqué Mercure, le Mercure, l'hydrargyre et ses cinq frères (véritables poisons vénéneux). Cette voie classique, souvent appellée " voie humide " est plus praticable. Ells demande cependant de longs travaux de décrassage, qui réclament prudence, patience, persévérance...

Enfin, nous avons ici et là semé une indication à propos de " servi fugitivi" qui jouent tels des lutins, en esprits malins au sein des gisements métallifères.

Attention à certains mots qui apparaissent de ce de là. Comme page 100 dans le discours de Paul Hautefeuille.... Plus loin, page 232, nous reparlons d'un des quatre ou cinq serviteurs  z ailés .... Et donc, en fin de compte, comment ne pas voir apparaître un lien entre ces " larrons " invisibles, et la préparation appellée " canonique" par Eugène Canseliet des fameux et si dissertés sels, de potassium ou d'ammonium ?

A vous de simplement  "tout refondre " et comme diraient les forts en esprit " tout confondre " de la partie aérienne et de la partie matérielle de ce qui n'est qu'un immense " esprit de scel " ou de silence, nommé par Zozime Cassiopée...

 

Nous sommes fou ?

Mais, qui a dit le contraire, " fou " désignant l'alchimiste assez téméraire pour oser " entrer " dans la " magie naturelle " des métaux et des minéraux.

 

En guise de fin, voici en couleurs, quelques unes des photos publiées en noir et blanc dans ce modeste petit livre à si petit tirage.

 

Bien à vous.

barque-solaire.jpg 

 

La  Barque Solaire  de Rê - Egypte Ancien Empire.

 


 

barque-de-Re.jpg

La  Barque de Rê  reconstituée et visible au musée du Caire.


 

 

 

 

 

 

Yggdrasil.jpg

 

L'Arbre de la légende scandinave : Yggdrasil  ou Arbre du Monde.

 

Irminsul

                                  Arbre  dit  d'Irminsul  abattu par Charlemagne lors de sa conquête de Germanie.


 

 

-Father- and -Mother- of the series -Spin Family-

 

Une vision " artistique " de la  Spin family   ( father and mother ) ou de la physique quantique symbolisée en faisceaux et périodes électroniques.


Published by Filostène
commenter cet article