Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Sur la nécessité de la Tradition en Alchimie, il a été rédigé nombre de pages qui tel un classicisme des lettres, réclament des formes répétées de références aux Anciens.

Eugène Canseliet, à la suite de son Maître Fulcanelli sont même les plus soucieux de faire venir les auteurs réputés (qui sont les plus fréquemment appelés en références) en appui de leurs assertions.

Ce type d'écriture est-il la seule marque de la présence de la Tradition en Alchimie ?

S'il est vrai que le contenu des écrits à caractère alchimique comporte presque toujours une facette de référencement, nombre d'auteurs des siècles précédents s'en sont souvent dispensés.

Etaient-ils alors moins traditionnels que les autres ?

Qui, aujourd'hui, répudierait Ci (dit Cyliani) auteur d'un seul traité : Hermès Dévoilé édité en 1832, qui ne fait pratiquement aucun référencement si ce n'est le seul Arnauld de Villeneuve et Hermès Trismégiste (celui-ci est pris comme un générique de la tradition hermétique). Mais on pourrait justifier cette absence par le petit nombre de pages de ce traité : 49 dans l'édition de 1975 par exemple (éditions traditionnelles).

Philalèthe, dans son Introitus si réputé, un des meilleurs classiques du XVIIè siècle, cite en tout et pour tout 8 auteurs réputés : Geber, d'Espagnet , Le Cosmopolite (et Sendivogius), Le Trévisan, Hermès Trismégiste, Ripley, Flamel, le Grand Rosaire soit Toletanus, et un anonyme dont il serait difficile de dire à quel manuscrit ou imprimé il se rapporte précisément : le Philosophe !

Nous pourrions multiplier les exemples de recherche en matière de référencement et faire ainsi apparaître que cet aspect n'est pas le souci majeur des auteurs réputés traditionnels.

Même si les auteurs anciens ont forcément connaissance du corpus des plus réputés d'entr'eux, ils n'ont pas tous été soucieux de prouver leur expérience du Grand Oeuvre par leurs prédécesseurs.

Un vain nom ?

Sûrement pas, mais la Tradition millénaire n'est pas seulement présente dans les seuls textes sous forme de référencement des auteurs.
Il y a surtout le contenu qui se retrouve partout identique.

Dans un manuscrit que Filostène possédait (aujourd'hui hélàs vendu à mon corps défendant par un Notaire implaccable) d'un auteur parfaitement inconnu des meilleurs spécialistes, on trouve par exemple ceci :

" Un seul Dieu Eternel en Trinité a fait le ciel, la terre et tout ce qui y habite.

Il a fait aussy le Soleil, la Lune et les estoilles lesquelles jettent leurs influences dans le ventre du vent comme dans le premier vaisseau de nature.

C'est une triple substance laquelle convertit en sa substance, c'est à dire à chaque règne séparément, sans qu'aucun puisse aller de l'un à l'autre, mais multiplier en deux parts leurs propres vertus à leurs semblables, sans rétrogradation d'iceux et par la réduction de leur première nature universelle qui est le cahos de la nature."

On peut y reconnaitre sans trop de peine les bases de la théorie de la génése des principes et de la matière première, un des socles invariables du symbolisme alchimique.

 

Cet extrait provient d'un alchimiste de la fin du XVIè siècle nommé Andréas GARRIFANDUS qui travaillait en France et rédigea un volume de notes et expériences pratiques dans un grand désordre, mais dont la répartition en petits chapitres permet après classement de retrouver plusieurs fils conducteurs et de retracer les séries d'expérience sur les 7 métaux traditionnels.  Une quinzaine de chapitres concernent aussi la théorie et la révélation du Secretum : " le Sal pêtre" !

 

Cet auteur, oublié durant quatre siècles, nous est apparu comme aussi traditionnel que ses aînés ou ses nombreux successeurs.

 





 

 

Voici deux photos de ce précieux manuscrit qui s'inscrit en droite ligne de la pratique par voie humide et dont certaines expériences ont inspiré Filostène il y a trois ou quatre décennies. Il en existe deux exemplaires seulement qui composaient deux volumes de travaux opiniâtres de ce praticien infatigable !

Partager cette page

Repost 0
Published by