Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 15:00

De Fulcanelli à l'Ombre de la Barque Solaire, aurait pu être le titre de l'ouvrage aujourd'hui paru et disponible chez l'éditeur (Editions de la Pierre Philosophale).

 

Aurait pû mais ne l'a pas été. De quelle ombre s'agit-il et de quelle "tour en bateau" avons-nous eu l'intention de faire parcourir le lecteur ?

 

Comme il s'agit de livre d'alchimie, il faut s'attendre à quelques difficultés de parcours ! 

Comme il s'agit d'alchimie, le Ciel et la Terre doivent se correspondre pour accoucher d'une certaine fertilité : ce ne sont pas les générations d'Egyptiens d'avant le barrage d'Assouan qui me contrediront !

 

L'ombre de la fameuse barque est la même, ou est de même nature, que celle qui est accentuée (je parle ici de l'ombre sculptée) dans toutes les statues situées en élévation dans les parties hautes des cathédrales, gothiques, notamment. 

Ce détail de l'accentuation nous a été confié de la bouche même d'un restaurateur en sculpture à l'oeuvre dans la très célèbre Notre Dame de Paris.

"En accentuant l'ombre des naseaux des gargouilles, celles-ci apparaissent d'en bas comme beaucoup plus lisibles, que si on ne donnait à ces détails qu'une proportion correcte, vue de tout près." 

C'est sur ce détail que nous nous sommes basé pour le point de départ de notre " survol " et " parcours " en barque solaire.

Tire du rayon son ombre, est-il indiqué chez Limojon de Saint-Didier.

Car la contemplation directe n'est pas donnée à l'oeil humain. D'où l'aveugement du lecteur, qui prend nos paroles pour des propos décousus.....

La perspective que nous voulions donner dans ce livre est la suivante.

Fulcanelli est un phare sur le chemin du chercheur en alchimie. 

Mais il a privilégié une forme de cheminement. Ce cheminement est dénommé voie sèche par son disciple. Les textes auxquels Fulcanelli réfère majoritairement vont dans le sens de cette pratique. Le noeud adamique résume tout son parcours. 

Ce parcours est un des plus difficiles et des moins balisés du Grand Oeuvre alchimique. Il demande une telle force de caractère que nous sommes fondés à penser que peu le réaliseront encore dans les temps à venir.

Le " vieux forgeron " qui peut " strier " le Fer (attention à la sélection du matériau de base) et qui peut lui donner le coup fatal pour le faire " rompre " son triple lien (d'abord électro magnétique ensuite ....) est un être d'exception.

Dans notre livre nous avons évoqué Mercure, le Mercure, l'hydrargyre et ses cinq frères (véritables poisons vénéneux). Cette voie classique, souvent appellée " voie humide " est plus praticable. Ells demande cependant de longs travaux de décrassage, qui réclament prudence, patience, persévérance...

Enfin, nous avons ici et là semé une indication à propos de " servi fugitivi" qui jouent tels des lutins, en esprits malins au sein des gisements métallifères.

Attention à certains mots qui apparaissent de ce de là. Comme page 100 dans le discours de Paul Hautefeuille.... Plus loin, page 232, nous reparlons d'un des quatre ou cinq serviteurs  z ailés .... Et donc, en fin de compte, comment ne pas voir apparaître un lien entre ces " larrons " invisibles, et la préparation appellée " canonique" par Eugène Canseliet des fameux et si dissertés sels, de potassium ou d'ammonium ?

A vous de simplement  "tout refondre " et comme diraient les forts en esprit " tout confondre " de la partie aérienne et de la partie matérielle de ce qui n'est qu'un immense " esprit de scel " ou de silence, nommé par Zozime Cassiopée...

 

Nous sommes fou ?

Mais, qui a dit le contraire, " fou " désignant l'alchimiste assez téméraire pour oser " entrer " dans la " magie naturelle " des métaux et des minéraux.

 

En guise de fin, voici en couleurs, quelques unes des photos publiées en noir et blanc dans ce modeste petit livre à si petit tirage.

 

Bien à vous.

barque-solaire.jpg 

 

La  Barque Solaire  de Rê - Egypte Ancien Empire.

 


 

barque-de-Re.jpg

La  Barque de Rê  reconstituée et visible au musée du Caire.


 

 

 

 

 

 

Yggdrasil.jpg

 

L'Arbre de la légende scandinave : Yggdrasil  ou Arbre du Monde.

 

Irminsul

                                  Arbre  dit  d'Irminsul  abattu par Charlemagne lors de sa conquête de Germanie.


 

 

-Father- and -Mother- of the series -Spin Family-

 

Une vision " artistique " de la  Spin family   ( father and mother ) ou de la physique quantique symbolisée en faisceaux et périodes électroniques.


Partager cet article

Repost 0
Published by Filostène
commenter cet article

commentaires

Pierre Painblanc 18/09/2012 11:43

Bonjour Philippe,
A propos de la voie humide, qu'entendez-vous par "travaux de décrassage" ?
Bien cordialement,
Pierre

Filostène 19/09/2012 05:49



Bonjour Pierre,


 


" Tiens, vous m'avez appelé "Julien", vous semblez me connaître bien...."  disait Julien CLerc dans une de ses anciennes chansons....


Bon, et bien je vous propose une réponse un peu développée dans un nouvel article. 


Cordialement en Hermès,


Phil d'os