Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 09:31

Comme indiqué dans la page précédente, nous avons serré notre texte en faisant de sorte que nous ne soyons pas en " double épaisseur " avec les réflexions, les recherches, les déductions de Walter Grosse.

 

Ce génial chercheur portugais, qui est aussi un chercheur en alchimie pratique, a donné dans sa nouvelle édition : " LE PUZZLE  FULCANELLI"  nombre de précisions qui ne doivent pas être recherchées chez nous.

 

D'autre part, nous avons laissé au lecteur sa liberté entre les propos tenus dans notre livre. Nous savons que le temps est nécessaire pour admettre les conditions étranges dans lesquelles s'est forgée la personnalité du vrai Fulcanelli.

Et ce sont précisément ces conditions qui ont valu à Eugène Canseliet, fidèle disciple, de s'exprimer ainsi sur l'identité de Fulcanelli : " Que diront les futures générations à propos de l'identité du Maître ? " Et aussi : " Aucune identité patronymique, fut-elle la mieux choisie, ne proposera une solution satisfaisante à l'énigme de l'identité du Maître".

Derrière ces deux affirmations ou interrogations filtre une inquiétude à double sens. D'une part, l'ingénieur Paul Decoeur peut-il convaincre le lecteur d'aujourd'hui qu'il soit ce fameux alchimiste, devenu aujourd'hui un mythe moderne ?

D'autre part, comment éviter de voir encore revenir l'identification la plus ancienne : Fulcanelli = Champagne Jean Julien qui remonte à l'époque de la sortie des livres de l'alchimiste soit 1926-1930 ?

Eugène Canseliet a donné suffisamment de pistes solides à Walter Grosse pour démarrer son investigation systématique et donner lieu aux conclusions qui s'imposent d'elles-mêmes. Mais il s'est tu, restant fidèle jusqu'au bout, cachant parfois des pans importants du mystère, telle que l'implication de Jean Julien Champagne dans la recherche alchimique proprement dite et sa fascination pour l'art gothique et tout ce qui est médiéval.

 

Ces dernières données, révélées par Madame Geneviève Dubois dans le Fulcanelli dévoilé (que nous demandons de considérer avec beaucoup de bienveillance même si nous ne pouvons souscrire à son analyse d'Eugène Canseliet), nous permettent d'une part, de comprendre mieux Jean Julien Champagne (et Jean Artero dans son blog ARCHER référencé ici même a travaillé à compléter au mieux cette connaissance) et d'autre part comprendre aussi qu'Eugène Canseliet a masqué ce Champagne alchimiste pour mieux différencier l'artiste talentueux du vieux savant, Adepte, chercheur émérite, beaucoup plus âgé, qui fut à la base des deux livres tant admirés.

 

Suivons donc FULGROSSE dans sa révélation des contours assez précis du vrai Fulcanelli et suivons aussi Jean ARTERO, Mme DUBOIS, lorsqu'ils peuvent nous faire connaître mieux cet autre alchimiste que fut Jean Julien Champagne.

Non Eugène Canseliet n'a pas menti, ni même déformé la réalité.

Oui, le philosophe de Savignies a dissimulé certaines données, importantes, mais affirmé avec force tant d'autres, que nous pouvons comprendre ses choix. Il a évité de trop révéler Champagne afin que l'amalgame ne soit pas irréversiblement installé, comme l'avait voulu en son temps Robert Ambelain.

Y a t'il eu un autre secret, autre que la naissance de Fulcanelli, son état-civil, son pédigrée scientifique, sa vie assez discrète malgré tout ?

Nous devons bien sûr répondre que oui.

Le second secret consiste en ceci : que fit-il une fois en route sur le chemin des applications de la Médecine Universelle,  Pierre Philosophale adaptée au règne humain ?

Le secret est au-delà de la confidence publique. Secret d'Etat en quelque sorte, pour faire une paraphrase ! De quel état parlons-nous ?

L'état d'Adepte est pour beaucoup une pure fable... Rien de bien grave à posséder un secret de fabrication d'une pierre transmutatoire. Celle-ci est aussi pour tant de nos contemporains une pure fiction.....

Il n'y a pas d'Adepte, ni de transmutation : voilà pour rester politiquement correct.

Oui, nous penserions probablement comme celà, si ..... si nous n'avions pas été en contact avec nos prédécesseurs.

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne Honyme 05/04/2011 13:36


Depuis quelques jours, je parcoure votre blog trouvé au hasard de mes recherches concernant l'alchimie sur Google. Je le trouve très riche en informations et je vous remercie chaleureusement. Je
vous remercie également pour l'ouverture d'esprit qui s'en dégage ce qui m'incite à vous écrire ces quelques mots. Il faut bien le dire qu'à l'heure actuelle si un chercheur veut parler d'alchimie,
il se trouve face à un mur. En effet, les forums qui en parlent sont fermés au public pour de multiples raisons qui ne sont pas toujours très louables… et si on veut échanger ou faire connaître
librement cette Noble Dame, il faut profiter de l'occasion d'un rare blog ouvert comme celui-ci. Par les temps qui courent, il me semble qu'il est enfin temps de désocculté l'occulte comme disait
un alchimiste contemporain dont je tairai le nom afin de ne pas attirer "les foudres" sur votre bloc si bien tenu.

Quand vous dites "Le monde de l'alchimie ouvre aussi à reconsidérer l'homme et ses facultés dites psychiques sous un tout autre regard. " Je comprends très bien ce que vous voulez dire car
moi-même, j'ai vécu de telles expériences. Elles sont bien réelles et non du délire telle que les gens voudraient nous le faire croire ! Mais comment expliquer cela à des personnes matérialistes ?
J'avoue, les mots me manquent. Seul ce qui anime notre cœur, cet Amour universel que nous ressentons au plus profond de nous même peut nous le faire comprendre…

Vous soulignez à juste titre le problème de pollution pour la réalisation du Grand Œuvre : "Ignorez vous l'action désormais inéluctable des particules diffusées largement depuis les années
cinquante, par tous ces irresponsables " grands " dirigeants qui ont nié toutes ces explosions nucléaires faites à ciel ouvert, et répandu progressivement à travers tout l'hémisphère nord, et
aussi, par l'Angleterre et la France dans les atolls et les îles du Pacifique sud, ces particules extrêmement nuisibles ? " Je rajouterais le problème que l'on trouve pratiquement partout des ondes
nocives dont celles des antennes GSM !

Encore merci pour ce blog et je vous souhaite de tout cœur bonne continuation !

Bien cordialement en Hermès.


06/04/2011 11:48



Bonjour Anne Honyme,


à mon tour de vous remercier pour votre témoignage. Si vous le sentez nécessaire, ne vous privez pas d'intervenir sur l'un ou l'autre sujet qui vous touche.


Le blog a été en sommeil pendant un long moment. Je n'exclus plus qu'il se métamorphose en carrefour des expressions tel qu'un quasi forum. Mais, pour l'instant il reste exclusivement la fenêtre
d'expression de mon défunt prédécesseur ainsi que des richeses utiles aux curieux de la science alchimique. Il est aussi possible, c'est en discussion, qu'il se dédouble, entre DENEB CYGNI sur
tout ce qui touche au macrocosme de l'astro - nomie - logie - mancie puisque le dit Denb désire que l'on ouvre aussi un nouveau débat sur les " témoignages du tertre d'Héliopolis " qui sont,
d'après lui, ceux de toute la civilisation occidentale et proche-orientale.


Pour en revenir à ce que vous me disiez, hélàs, oui, les conditions se multiplient pour que la Terre fasse prochainement justice des aberrations de l' homo economicus à tout prix,
rentabilité extrême, profit immédiat en un mot : pratique de la terre brûlée !


J'y ai juste consacré quelques propos mais, il va falloir prochainement travailler autrement, y compris au laboratoire. La génèse d'énergies, les moins polluantes possibles, est de notre
devoir. 


La pollution générée au Japon, de type césium et plutonium, marquera la faune et la flore aquatique d'une très grande zone du Pacifique dans les mois à venir. C'est le signe supplémentaire que
l'homme n'adapte pas son travail au réalisme nécessaire. Celui de la gestion terrestre en bon père de famille. 


L'alchimiste ( un vrai pas un affolé du nombril bien entendu ! ) véritable peut inscrire sa pratique dans cette bonne gestion. Il peut récupérer sa dépense energétique et l'inclure dans une
nécessaire production de sous-produits respectant le cycle environnemental.


Tout ceci est la base d'une réflexion, et plus, de futurs séminaires, pour la nouvelle énergétique des labos de demain. Nous allons passer par des décennies de " nettoyage nécessaire " non pas
des gens qui fréquentent les ésotéristes de tout poil, mais bien les déchets massivement amoncelés. Et l'alchimiste brûlera ces déchets en générant une nouvelle chaîne de sous produits. Il peut
aussi être un maillon dans la  mise au point technique d'unités familiales de traitement direct des déchets et de co-gestion de l'énergie. 


Il y a un immense chantier où tous les hommes et les femmes de bonne volonté sont les bienvenus. 


Enfantin.


C'est le nom de l'innocence.


Oui et ce fut le patronyme de l'homme qui avait conçu le canal de Suez cinquante ans avant sa concrétisation. Enfantin a inspiré Ferdinand de Lesseps, homme d'affaires, initié maçonnique, fils du
restaurateur de la Fraternité d'Héliopolis Mathieu de Lesseps.


Un lointain passé donne la main à un présent crucial (épreuve crucifère) et à un futur que nous pouvons lentement modifier par le geste adéquat.


D'où, cher lecteur, chère lectrice, foin de toutes ces prises de tête !!!


Nous avons au côté de Walter Grosse, et à celui de Nicodème, ouvert la voie de la pacification autour du Mythe et de la personnalité de Fulcanelli pour la bonne raison que nous disposions de
quelques éléments que nous jugeons concluants, mais il ne faut pas non plus transformer ce débat en exutoire des personnalités perturbées par des enjeux somme toute de peu d'intérêt.


Le colloque du 7 mai prochain sera une date, j'en forme vraiment le voeu, de la paix des esprits et de la rencontre entre hommes et femmes de bonne volonté.


Donc, n'hésitez pas à vous exprimer et encore merci pour votre témoignage.


 


 


 



Walter Grosse 03/04/2011 04:45


Cher ami,

Félicitations. Je suis en train de lire votre Fulcanelli exhumé. C'est merveilleux. La lettre est très belle. Merci de tout mon coeur.

" Mon cher Paul,... vous aviez définitivement mérité le nom de «Vulcain solaire» "

C'est SUPER. Sans nul doute, Paul Decoeur = Fulcanelli = Vulcain solaire.

La photo de DECOEUR c'est magnifique.

Page 115. Je pense comme vous. Le travail que P. DECOEUR a présenté à l'Académie des sciences sous le titre « des moyens de corriger la variation de la chute et l'intermittence de l'apport des eaux
» peut être lié au canal de Suez ou au canal de Panama à cause d'un travail de son ami Maurice Lévy sur ce sujet et à propos du canal de Suez. Quoi qu'il en soit, je n'ai pas encore parlé de
cela.

Enfin, vous avez raison (p. 110), il me faut encore écrire sur la liaison de Decoeur à Charles Bresse, Eiffel, Maurice Lévy, Berthelot, Viollet-le-Duc, De Lesseps, etc. dans mon 3e livre su ce
sujet : Le mystérieux Monsieur Decoeur.

En outre, DECOEUR a cessé de breveter en 1902, mais il n'a pas cessé d'inventer. Il me semble que j'ai bien trouvé un élément capable de lier Paul Decoeur à... Gaston Devaux, son jeune secrétaire.
Toutefois, à mon avis, il était secrétaire d'un Decoeur ingénieur rue de Marseille et non d'un Decoeur alchimiste rue ... car il n'avait son laboratoire dans son domicilie officiel.

D'ailleurs, à mon avis, Canseliet a bel et bien laissé une piste sur le Maître secret de Fulcanelli, précisément un Maître de Nantes. Je pense que Nicodème n'a pas parlé de cela.

À vous lire.

Amicalement, W.GROSSE


03/04/2011 10:29



Cher ami Walter,


je suis très confus de tant de félicitations. Nous les prenons surtout dans le sens de l'hommage à mes deux prédécesseurs qui sont mis à l'honneur par vos appréciations. Je leur transmets donc en
pensée tous vos compliments.


Heureux d'apprendre qu'il y  aura encore d'autres pistes qui pourront approfondir  vos découvertes. Pour ma part, sur Fulcanelli, j'ai donné ce que je savais et possédais, à la réserve
d'une petite note sur la pratique par voie humide, que je réserve pour plus tard, lorsque viendra le temps de tenir les portes largement ouvertes.... sur la pratique.


Votre remarque sur Gaston Devaux est très intéressante. C'est effectivement plus cohérent de l'envisager comme secrétaire de l'ingénieur Decoeur. Mais où est la frontière entre l'ingénieur et
l'alchimiste, lorsque l'on sait que Jean Julien Champagne introduit par son père chez les De Lesseps a ainsi rejoint Fulcanelli en 1905 (neuf ans après l'entrée en service de son père chez
Charles de Lesseps) et que dès lors son beau-frère pouvait aussi avoir connaissance de la destinée si particulière de l'ingénieur et alchimiste. Il est vrai que la mise en retraite en 1899 de
Paul Decoeur a laissé largement la place (peut-être exclusivement d'ailleurs) à l'alchimie dans sa vie. Mais vous notez également des brevets postérieurs à sa prise de pension, ce qui prouve que
l'on est pas  " mort" pour la science à un âge précis !


Pour la piste Nantaise, Nicodème a reçu une étrange confidence venu de l'autre versant de l'âme du Monde. Demandez-lui ce qu'Eugène Cnaseliet a dit formellement à Filostène Jr il y a plusieurs
mois de celà (lorsque lui rédigeait son livre et moi le mien). 


Le monde de l'alchimie ouvre aussi à reconsidérer l'homme et ses facultés dites psychiques sous un tout autre regard. 


Sous le signe de l'Hippocampe. Harpocratiquement et très amicalement.


A vous lire et relire (ceci n'est pas du déire sauf si le lecteur en décide ainsi)


Filostène Jr 


 



Laurent 02/04/2011 09:55


Bonjour à tous et à toutes

Le moins que l'on puisse dire, c'est que les propos de Filostène, et de son élève à sa suite, ne manqueront pas de faire réagir, nous en avons déjà une preuve ci-dessus.

Juste quelques mots pour dire mes sentiments quant aux propos que je viens de lire donc en commentaire et à l'ouvrage de Filostène tout juste édité.

Depuis quelques lustres, nombre de personnes - voire de personnalités importantes dans le milieu que l'on qualifie volontiers d'ésotériques - ont tentés de résoudre l'énigme Fulcanelli. C'est
humain, tout naturel...

Devant cet état de fait que le Disciple E. Canseliet aurait jugé "d'acharnement inutile et vain" encore aujourd'hui, W. Grosse et Filostène ont pris le parti de révéler le patronyme civil de
Fulcanelli...

Le plus important à mon sens est ceci : ce n'est pas tant le fait de connaître désormais qui se cachait derrière le grand Fulcanelli qui importe, mais de réhabiliter définitivement E.
Canseliet.

Parce que des gens se sont crus autorisés (et se croient toujours autorisés) à mettre en doute sa parole quant à son Maître, et, plus grave, à dévaloriser son propre travail au sein du
creuset...

Il a été insulté de menteur, d'escroc, traîné dans la boue, vilipandé, bref, il a été placé au poteau d'execution sans même que l'on prenne garde à la portée que te tels propos inconséquents
pouvaient quelques fois générés.

Propos péremptoires pour la plupart depuis son départ : mais les absents ont toujours torts, paraît-il...

Paix à son âme.

Il était urgent donc que des voix pour mettre un terme à cette cacophonie de cris discordants et assourdissants.

Non, ce n'est pas du "bla bla" que d'avoir mis au grand jour l'identité de Fulcanelli, parce que W. Grosse et Filostène, en toute humilité, ont ainsi permis à E. Canseliet de retrouver la place
qu'il n'aurait jamais dû quitter : à la droite de son Maître.

Laurent


02/04/2011 10:51



Cher Laurent,


 


oui, la fin de votre commentaire est effectivement l'essentiel. Eugène Canseliet doit être compris convenablement, dans le respect et non le sarcasme voire pire.


Et quant à Fulcanelli, vous le savez pour avoir sans doute lu Fulcanelli exhumé, vous comprenez maintenant pourquoi la révélation de son identité civile est une donnée ouvrant d'autres
interrogations. Mais dans tout cela, si l'on peut voir clairement, qui est qui (Fulcanelli - Champagne- Dujols - Canseliet - Schwaller etc...) au moins ces pages auront ce petit service.


Merci à vous pour votre réaction et il me semble que vous apercevez clairement que tout ce bruit relancé par Walter Grosse et par la demande de Filostène senior sert à actualiser l'histoire de
l'alchimie du XXème siècle et non à générer des droits d'auteur (illusoires vu la confidentialité du tirage) comme d'aucuns le soupçonnent.


Les derniers compléments du Fulcanelli exhumé seront de publier une série d'illustrations en couleur sur le site, parce qu'elles sont en noir et blanc dans l'ouvrage.


Encore merci Laurent 



Le Vigilant 31/03/2011 15:24


là n'était pas mon propos,
le bla bla, c'est couper les cheveux en 4 pour savoir quel est celui qui fut l'Adepte...
on s'en tape !
Qu'il s'appelle Paul ou Mickey, l'oeuvre est là, il a Oeuvré dans son Labor Oratoire, il a porté sa Pierre à La Voie.
Tout est là le reste amuse les friands de "Scoop"
Cordialement
Christian


Le Vigilant 31/03/2011 11:37


donc si je vous suis bien,
La Pierre est un Secret secondaire ???


31/03/2011 14:23



Être vigilant, voilà ce à quoi nous devons tous tendre devant nos écrits, comme devant le fourneau.


La Pierre est une étape - inaccessible pour beaucoup - de synthèse des possibilités de l'Esprit devenu maître de la Matière.


Ce n'est pas secondaire du tout, mais dépend de nombreux paramètres et l'esprit humain est un de ces facteurs.


Ce qui est secondaire est le " je " qui parle. La Médecine que je place après l'acquisition de la Pierre est un chemin nouveau qui ne rend pas la Pierre plus facile à réaliser. C'est juste une
question d'optique et de résultats. 


Je vous dirai enfin ceci : le blabla est une phase de confrontation de plusieurs témoignages.


Le mien est secondaire par rapport à celui de Walter Grosse. 


Cela est indifférent à l'alchimiste opératif. Mais la mise au point vaut peut-être bien la peine d'être faite, suite au mépris dans lequel a été plongé Eugène Canseliet, surtout depuis une bonne
dizaine d'années.


 


Si le blabla peut servir au moins à clarifier - comme a tenté de le faire W.Grosse - les débats, ce colloque et ces pages n'auront pas été vains....


Quant à l'aspect " Pierre Philosophale" je vous propose de lire attentivement le second livre de FULGROSSE sur la " Pierre Philosophale scientifique"  qui vous apportera un éclairage
pertinent et hors de tout  bla bla (c'est du moins mon avis).