Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 15:45

Ces quelques lignes pour vous faire part du décès inopiné du philosophe par le feu surnommé Filostène, ce mardi 7 avril 2009 au matin.

Il était né en 1923 à Sedan, habita la majeure partie de sa vie en Belgique (province de Namur près de Gedinne) et avait quitté l'Europe pour tenter par voie humide le troisième oeuvre selon les écrits de Philalèthe et d'autres auteurs du début XVIIè siècle.

Après avoir dicté les articles ci-dessus et relatifs à la statue de Saint-Marcel, il devait ce printemps faire publier diverses notes et éclaircissements sur la voie humide et sur un philosophe du nom de Gariffandus.

Paix à ses cendres et priez pour lui.

Son ami en Alchimie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

laurent 10/04/2009 19:13

Vous aurez bien sûr corriger de vous même, mais nous préférons apporter toutefois le rectificatif : en relisant nos lignes après les avoir validées, nous nous sommes apperçu qu'une coquille s'était glissée dans la troisième phrase du deuxième paragraphe, savoir "Cela vous a...". Non pas "vous" mais "...nous...".

Toutes nos excuses...

Laurent.

Laurent 10/04/2009 18:54

Bonsoir à vous, Philippe...

Juste une petit mot pour vous dire que nous sommes l'humble acquéreur du Mystère des Cathédrales première édition sur E-Bay...

Un sentiment tout à fait curieux d'ailleurs nous a envahi lorsque nous nous sommes apperçu que c'était l'exemplaire de Filostene...alors que dans sa dernière réponse à notre intention, Filestene nous en parlait justement. cela vous a un peu déstabilisé.

Quelle belle initiative que le produit de ces ventes soit destiné à couvrir les frais funéraires - et quel bel hommage.

A très bientôt.

Amitiés.

Laurent

Philippe pour Filostène 10/04/2009 21:12


Bonsoir,

encore merci pour votre participation à ce blog. En acquérant ce livre si emblématique de Fulcanelli, non seulement vous reprenez le flambeau d'un penseur qui vient de s'éteindre, mais aussi vous
avez le privilège de tenir un livre qui a fait l'objet d'un travail d'enquête tout à fait particulier.
Même si l'heure ne s'y prête pas, sachez que Filostène SAVAIT que Fulcanelli n'est pas une invention, ni un mirage, mais il a obtenu des preuves que certains "réseaux" étaient depuis 1926 à
l'oeuvre pour saboter l'oeuvre publiée et pour donner de son auteur une idée résolument négative (je dois me taire sur le détail de ceci tant que les volontés testamentaires ne sont pas
dévoilées).
Oui Fulcanelli EST (toujours à l'heure actuelle) Canseliet est justifié (dans toutes ses interventions), mais en plus ceux qui les vouaient à la destruction ont échoué et échoueront encore.
St Marcel a été un des trois éléments qui auraient pu amener à douter de la valeur du témoignage de Fulcanelli. Il était prévu que deux articles intensifient encore le doute, jusqu'à la
révélation pascale de ce dimanche qui aurait montré l'autre versant de la vérité...

La mort, salutaire pour un homme chargé d'ans qui désirait passer en plein ouvrage, en a voulu autrement. Le mystère pascal aurait mis en lumière les vraies valeurs...

Et si Cambriel avait bien vu l'autre St Marcel, son interprétation ne changeait rien à la valeur de celle de Fulcanelli qui porte bien plus sur le socle de cette statue que sur le Saint en
lui-même....
Donc Filostène aurait répondu que les deux angles se recoupent et s'enrichissent mutuellement.

Vous recevrez bientôt ce livre qui revient dans son pays de génèse, ce qui est un juste retour. Dès mardi, il vous sera expédié.

Recevez, cher "Laurent", mes cordiales salutations.

  


Laurent 09/04/2009 20:04

Bonsoir à tous,

La disparition (l'effacement plutôt) d'un Philosophe par le Feu est toujours une grande perte pour la Science, l'Homme et notre vieille Terre...

Nous avons eu l'occasion d'échanger via ce blog entre autre et j'en garderai un excellent souvenir.

Espérons que son travail ne restera pas "lettre morte", et que ses notes seront publiées : pour ceux qui ne l'auront pas connu de visu, il pourra ainsi livrer son héritage sur ce terreau si fertile qu'est l'alchimie, comme tant d'autres avant lui.

Parce que Filostene à souhaité "connaître" Dieu dans la plus parfaite humilité et tutoyer la Grande Dame au quotidien,nous sommes convaincu que le Très-Haut lui a montré ce Jardin d'Eden que certains espèrent atteindre au travers du magnifique labeur alchimique.

Quel que soit le niveau auquel il était parvenu, nous pensons quela seule chose importante qu'il faudra retenir est celle-ci : il a osé. Et parce qu'il a osé, gageons que Dame Nature lui a montré mille merveilles, et qu'au travers de ses découvertes, la Paix lui était familière et l'environnait sans retenue. Ses proches pourront certainement en témoigner...

Paix sur lui, justement, en cette Semaine Sainte.

nous présentons également toutes nos condoléances à ses proches.

Laurent

Philippe pour Filostène 10/04/2009 13:25


Un tout grand merci à vous Laurent, en qui Filostène aurait apprécié les hautes qualités du coeur et de l'esprit.
Soyez sûr que l'héritage ne sera pas négligé, toute la philosophie hermétique en sera bonifiée, puisqu'entre toutes les facettes de son travail, l'essentiel visait surtout à ne pas s'aveugler sur
une voie unique, mais bien accepter les innombrables heures au fourneau passées par les alchimistes de toujours pour glorifier la Dame de leurs pensées, que ce soit par le processus humide et long,
complexe mais dont le ryhtme est humainement respectueux des processus naturel, ou bien la voie brève (voir Solazaref qui en est le Maître patenté), et donc aussi le domaine spagyrique des
médecines, si utiles entre toutes, et aussi la voie sèche devenue "la voie française"....

Soyez béni,
à plus tard

Votre ami Philippe


anomyme 09/04/2009 16:27

Dommage pour les amoureux de Science.
Toutes nos condoléances.

Philippe pour Filostène 10/04/2009 13:25


Merci à vous "anonyme".